Récits de bénéficiaires : Tanzanie

Le projet CROPS4HD existe depuis près de deux ans. Il arrive à maturité. De nombreuses activités ont abouti à des résultats importants. La promotion des NUS a conduit à la (re)valorisation des NUS dans les quatre pays de mise en œuvre. En effet, les semences paysannes sont promues lors de discours et d’événements nationaux et internationaux, mais elles le sont également auprès de la population locale, des consommateurs potentiels et des producteurs. Les produits alimentaires issus de NUS sont désormais plus accessibles sur les marchés. Enfin, grâce à cette disponibilité, les agriculteurs ont (ré)introduit dans leurs champs certaines de ces cultures négligées. Nous sommes allés à la rencontre de certains de ces agriculteurs pour connaître les succès et les défis auxquels ils ont été confrontés au cours des deux dernières années.

Ce premier partage d’expérience (1/4) présente le portrait de trois agriculteurs tanzaniens qui témoignent chacun de l’accès à la formation qui a été organisée et grâce à laquelle ils ont pu apprendre les principes de l’agroécologie et les répercussions positives en termes de rendements.

Découvrez les récits de :

Fatuma Suleiman Rashid, 36 ans, mère de trois enfants, vit dans le village de Mkungu (Masasi).

Joseph Alphonce Kolumba du village de Temeke (Masasi)

Kuluthumu Muhidini du village de Mkuyuni (Masasi)

SAT: Sustainable Agriculture Tanzania (partenaire local)